Une source d'eau vive - Jean Baptiste, images et symboles

Aller au contenu

Menu principal :

L'icône de la Théophanie > Les eaux du Jourdain deviennent vives > Au baptême de Jésus, les eaux du Jourdain deviennent des eaux vives

Au baptême les eaux du Jourdain deviennent des eaux vives

Le Jourdain
coule

Icône de Novgorod 15ème siècle

Le Jourdain est le fleuve qui fertilise les terres d’Israël.

Il prend ses sources d’une montagne de l’Hermon et se jette dans la mer morte, l’un des points les plus bas du monde.

Dans la mer morte, le degré de salaison tue toute vie et nulle végétation ne peut pousser alentour.

La présence de Jésus dans le Jourdain purifie les eaux.
L’ eau qui menait vers la mort se retourne vers sa source… vers Dieu son créateur qui l’aime.

« Qu’as-tu, mer à t’enfuir, Jourdain, à retourner en arrière … (vers ) Dieu qui change le rocher en étang et le caillou en source » (psaume 114)

La présence de Jésus dans le Jourdain libère les eaux : elles peuvent être fertiles.

« Cette eau se dirige vers la mer ; elle se déverse dans la mer en sorte que ses eaux deviennent saines. Partout où passera le torrent, tout être vivant qui y fourmille vivra … la vie se développe partout où va le torrent » (Ézéchiel,  47,8)

Le peintre d’icône a insisté sur les flots tumultueux qui font bouillonner le Jourdain, surlignant le mouvement par des traits de lumière de plus en plus clairs.

Le vieil homme qui verse le contenu de sa cruche, « active » la circulation de l’eau

La poussée jaillissante du flot du Jourdain ne peut plus s’arrêter à l’impasse de la mer morte…

D’où vient l’eau ? la source est en haut, elle sort des rochers supérieurs habités de lumière, proches de l’or du ciel divin.

Le baptême nous invite à nous ressourcer en Dieu

 
Retourner au contenu | Retourner au menu